SETIF et LEMROUDJ

SETIF et LEMROUDJ

Hélia, au rendez-vous avec l’histoire

DSC04913.JPG
Recueillement à la mémoire des martyrs

 

Hélia, village de la petite Kabylie, a commémoré les évènements historiques des 15 et 16 mars 1956. A cette occasion, les associations « Thidoukla » et « Assalou », ont tracé un riche programme dont les activités s’étalent du 20 février au 16 mars 2015 :

 

  • 20 février au 7 mars2015 :

-          Concours du meilleur tableau peint  historique,

-          Concours du meilleur dessin se rapportant à la révolution,

-          Concours de la meilleure pièce ou objet en relation avec la révolution.

  • 1er mars 2015, campagne de reboisement.
  • 10 mars, marathon.
  • 14 mars 2015 :

-          Ouverture de l’exposition,

-          Projection de films et documentaires historiques,

-          Théâtre,

-          Conférence sur les massacres perpétrés par le colonialisme français en Algérie.

  • 15 mars 2015 :

-          Lecture de la fatiha et recueillement à la mémoire des chouhada,

-          Inauguration de la nouvelle stèle commémorative à Arzou Lmouloud,

-          Inauguration de la salle de soins du village Hélia,

-          Visite de l’exposition,

-          Lancement de la cérémonie de commémoration,

-          Témoignages historiques des moudjahidine qui ont vécu les évènements de Hélia,

-          Remise de prix et tableaux d’honneur,

-          Projection de films et documentaires historiques,

-          Présentation théâtrale

  • 16 mars 2015 :

-          Exposition,

-          Témoignages vivants à propos de la bataille et des massacres de Hélia,

-          Clôture de la cérémonie.

 

A cette manifestation commémorative, outre les autorités locales civiles et militaires, de nombreux citoyens et invités ont assisté pour signifier qu’ils n’ont pas oublié la glorieuse bataille de Hélia en date du 15 mars 1956, menée par leurs pères et grands pères qui ont versé leur sang pour que l’Algérie vive indépendante. Ils sont présents en masse, pour démontrer qu’ils n’oublieront jamais les 45 civils lâchement abattus par les soldats de l’armée coloniale française, le 16 mars 1956, après sa défaite la veille.

 

La cérémonie de commémoration a débuté le 15 mars 2015, au niveau de la stèle située à l’entré du village Hélia, par la lecture de la fatiha, le recueillement à la mémoire des chouhada tombés aux champs d’honneur et une brève allocution sur ces deux évènements historiques. Puis, direction Azrou Lmoulou, lieu situé en contre bas du village Hélia, où une nouvelle stèle commémorative est à inaugurer.

 

Dans l’après midi, après la visite de l’exposition, devant une nombreuse assistance, des moudjahidine ayant participé à la bataille de Hélia ont pris la parole pour donner leurs témoignages vivants sur les faits portant sur  la bataille et les massacres de Hélia. Ils ont décrits dans le détail la préparation et le déroulement de la bataille qui, selon l’un des orateurs, est la seconde grande bataille après celle du nord constantinois d’août 1955. C’était une façon de montrer au gouvernement français de l’époque que la révolution est partout en Algérie et que l’objectif est l’indépendance et non des réformes comme le préconisait De Gaule à travers le plan de Constantine.

 

La clôture de cette manifestation historique s’est faite le 16 mars 2015 après midi en se donnant rendez-vous pour l’année prochaine à la même période. Les associations « Thidoukla » et « Assalou » ont certainement d’autres activités à concrétiser entre temps ; elles sont à féliciter et à encourager pour les efforts déployés. Toutefois, la contribution morale et matérielle de la wilaya et de la direction des moudjahidine est plus que nécessaire pour que ces associations puissent poursuivre le travail ; elles constituent une force de proposition très importante à ne pas négliger.

 

Auteur : Rachid Sebbah



19/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres